corpoderm





La convergence physique-digital : 1er défi de la distribution de cosmétiques, selon Xerfi-Precepta


La convergence physique-digital : 1er défi de la distribution de cosmétiques, selon Xerfi-Precepta Le marché de la distribution de parfums et de cosmétiques est aujourd’hui en phase de profonde reconfiguration ce qui oblige les acteurs à repenser le modèle. C'est le point de départ de l'analyse des experts de Xerfi Precepta dans leur nouvelle étude sur ce secteur.
Une étude qui dresse ainsi l'état des lieux des grandes problématiques auxquelles sont actuellement confrontés les acteurs.

 

Selon Xerfi-Precepta, le tout premier enjeu est celui du management de la convergence physique-digital. « Les dispositifs logistiques et de livraison, mais aussi les dispositifs web-to-store pour générer du trafic en magasin ou encore les fonctionnalités associées au smartphone vont en effet devenir des éléments de compétitivité de long terme pour les entreprises du secteur, » explique Cathy Alegria. Les auteurs de l’étude observent que l’omni-canalité est encore loin d’être une réalité et que ce chantier nécessitera encore de nombreux investissements. La contribution des pure players à la convergence physique-digital va notamment peser à l’image des initiatives du spécialiste de la box  beauté par abonnement, Birchbox

 

L’autre problématique, c’est la manière de piloter efficacement la stratégie de marque. Selon Xerfi-Precepta, « la marque devient en effet un ultime levier de différenciation qui permet de recréer de la valeur. » Les auteurs de l’étude observent que les acteurs du secteur s’orientent plutôt vers une stratégie d’extension de marque pour générer des avantages concurrentiels durables.

 

Troisième enjeu : les leviers d’intégration de la filière. On assiste en effet aujourd’hui à un essor des initiatives d’intégration verticale vers l’aval des producteurs de parfums et cosmétiques, à l’image de l’entrée du Groupe Bogart dans la distribution ou encore de ce que fait le groupe L’Oréal qui multiplie les acquisitions d’étoiles montantes de la cosmétique aux États-Unis pour tenter de s’adapter à un marché en pleine mutation depuis l’explosion des réseaux sociaux et du e-commerce.

Au-delà de l’analyse complète des business models et des questions stratégiques qui se posent aux opérateurs, cette nouvelle étude Xerfi-Precepta propose trois scénarios prospectifs pour envisager les futurs possibles dans la distribution de parfums et cosmétiques :

 

PRÉVISION 1 : LA RECONFIGURATION RAMPANTE DU MARCHÉ QUESTIONNE LA PERTINENCE DU MODÈLE SÉLECTIF

Un scénario basé sur les évolutions du marché sélectif et les mutations du jeu concurrentiel qui appellent de nouvelles réponses de la part des parfumeries, au premier rang desquelles l'affirmation de l'enseigne en tant que marque.

 

PRÉVISION 2 : L'ÉMERGENCE DE META MARKETPLACES DÉCLOISONNE LE MARCHÉ

Un scénario qui entérine la montée en puissance de plateformes agrégateurs d'offres sur un marché configuré en silo, qui consacre l'ascendant d'acteurs issus du web sur les distributeurs traditionnels.

 

PRÉVISION 3 : LES OFFENSIVES DÉSTABILISATRICES DES FABRICANTS SUR LE MAILLON DISTRIBUTION

Un scénario axé sur les initiatives des fabricants en matière d'intégration verticale et leurs impacts sur la structure du segment de la distribution ;

 

Ces trois scénarios ainsi que l’analyse des business models associés envisagent tous une profonde transformation de la configuration actuelle du secteur.

 

EN BREF

Etude : La distribution de parfums et produits de beauté. Comment renouveler son modèle face à la reconfiguration du marché ?
Source : Xerfi-Precepta
Plus d’infos :  xerfi.com


 

LES ACTUS PAR MOTS CLES

#étude  #prévision   #digital    #retail

 

Céline G. MATHIAS

 



DECOUVRIR L’ETUDE EN VIDEO



Le 24/11/2017


Se connecter



login :
password :
 
   Se souvenir de moi
 
Mot de passe oublié