corpoderm





La toxine botulique, une panacée


La toxine botulique, une panacéeLa toxine botulique est depuis peu utilisée pour refaire les cica­trices disgracieuses en les excisant et en injectant quelques uni­tés sur le pourtour.

 

Au Brésil, 50 femmes âgées de 25 à 60 ans ne réagissant pas aux antidépresseurs ont été injectées dans les rides de la glabelle et du front et ont été évaluées par une équipe de médecins et psychiatres à 4 et 6 semaines puis à 3 mois.

 

Leurs symptômes dépressifs avaient diminué de façon signi­ficative. L’explication avancée est que l’activité des muscles cor­rugateurs du sourcil peut accentuer des sentiments de tristesse et que les muscles faciaux servent non seulement à communi­quer des émotions mais aussi à les ressentir.

 

Par Annabel MACGOWAN

 



Le 23/06/2016


Se connecter



login :
password :
 
   Se souvenir de moi
 
Mot de passe oublié